Dashcam ou GoPro ? Avantages et inconvénients des deux solutions

Enregistrer ce qui se passe sur la route, une chose que les conducteurs souhaitent vivement. Deux choix s’offrent à eux pour ce faire. Il est bien sur question de la dashcam et de la GoPro. Laquelle utiliser ? Laquelle assure le mieux ce rôle ? Ces deux solutions ont cependant leurs avantages et inconvénients. Voyons tout cela ensemble dans le match qu’on pourrait appeler Dashcam ou GoPro ?

dashcam ou gopro

Choix numéro 1 : La dashcam

Les caméras embarquées s’avèrent nécessaires pour les conducteurs. Que ce soit pour avoir des preuves ou pour garder des souvenirs ou autres, elles peuvent servir à nombreuses choses. En effet, elles permettent d’enregistrer tout ce qui se passe à l’intérieur et à l’extérieur du véhicule. Elles peuvent aussi jouer le rôle de caméra de surveillance lorsque le véhicule est garé. Ces caméras sont connues sous l’appellation de « dashcams ». Quels sont ses avantages et inconvénients ?

Ses avantages

En tant que caméra embarquée, la dashcam est la mieux placée pour enregistrer ce qui se passe sur la route. Elle présente de nombreux avantages.

  • dashcam garminInévitable lors des collisions : Pourquoi filmer sur la route ? La raison première est bien évidemment pour avoir une preuve en cas d’incidents sur celle-ci. La dashcam filme et enregistre tous les évènements se passant dans l’environnement du véhicule. Il est ainsi certain qu’au moment de l’accident, rien ne lui échappe.

    Même si elle enregistre en boucle, les vidéos et les photos de l’accrochage seront enregistrées automatiquement et ne seront auto-supprimées. L’enregistrement en boucle, en effet, écrase les vidéos anciennes pour donner la place aux récentes lorsque la carte mémoire est pleine. Pour permettre à la fameuse vidéo de ne pas être effacée, la dashcam est équipée d’un accéléromètre. Ce dernier est activé au moment où un choc surgit sur le véhicule et verrouille la vidéo du choc. Grâce à cette fonctionnalité, cette vidéo échappe à l’enregistrement continu.

    Le conducteur n’a alors aucune crainte à avoir concernant la preuve de l’incident, il en aura une très bonne. De plus, cette preuve est recevable au tribunal. La responsabilité du conducteur est aussi écartée si une personne se jette sur le véhicule pour obtenir dommages et intérêts.

    Elle peut aussi être utilisée pour établir un constat à l’amiable décrivant les faits réels. En dressant ce constat, le fautif a tendance à déformer le déroulement des évènements en sa faveur. Avec une preuve vidéo, il n’osera même pas tenter cette manœuvre « frauduleuse ».

    Avec une dashcam, aucun chauffard percutant le véhicule ne pourra fuir facilement. Dans la vidéo enregistrée, l’immatriculation, la marque et modèle du véhicule fautif sont visibles. Même si le chauffard prend la fuite après collision, il pourra être suivi grâce aux informations obtenues de la vidéo.

  • Tout savoir en étant stationné : Le conducteur, lorsqu’il quitte le véhicule sur le parking, l’expose à différents incidents. Par exemple, il se peut que ce véhicule soit cabossé ou rayé ou encore un rétroviseur externe soit totalement détruit. Et tout cela sans connaître le coupable. Pas la peine de s’inquiéter, la dashcam a tout enregistré. Elle est dotée du mode parking. Cette fonctionnalité active la dashcam lorsqu’il y a des mouvements anormaux autour du véhicule. La caméra enregistre ensuite le choc ou autres de ces mouvements. L’identité du responsable est alors dévoilée en visionnant la vidéo.
  • Une conduite plus prudente :  Psychologiquement, une personne non surveillée est moins concentrée qu’une qui l’est. Avoir l’impression d’être surveillé conscientise plus le conducteur. Il fait ainsi moins de conduites à risque et est plus attentif. Le rôle du surveillant est assuré par la dashcam. Etre enregistré en conduisant, par conséquent, permet au conducteur de conduire de manière plus prudente.

Ses inconvénients

  • dashcam assurancePreuve « pas crédible » pour les assureurs : Les assureurs sont connus pour être totalement rusés. Ils cherchent toujours des moyens pour ne pas payer. En cas de collision entre deux véhicules, le constat à l’amiable est requis. La victime (après être reconnue comme étant vraiment la victime) peut réclamer le montant des réparations auprès des assureurs. Ces derniers peuvent contester le paiement et demander une preuve qui fait que la victime l’est effectivement. Les vidéos et les photos de la dashcam vont donc être utilisées par cette dernière en guise de preuve. Pourtant certains assureurs ne considèrent ces vidéos et photos comme preuves acceptables.
  • Assez d’encombrement : Une dashcam peut créer assez d’encombrement lorsqu’elle est installée dans le véhicule. Premièrement, par rapport à sa taille qui est assez grande. Si elle est mal placée sur le tableau de bord cela peut nuire à la visibilité du conducteur. De même si elle est mal fixée sur le pare-brise.

    Ensuite, une dashcam alimentée à une prise allume-cigare nécessite un câble d’alimentation. Ce câble est assez long et il est nécessaire de le dissimuler lors du branchement de la caméra. Et même s’il est caché, cela reste moins esthétique et crée quand même un certain encombrement.

Choix numéro 2 : La GoPro

La « GoPro » est une caméra d’action ou « action cam ». Elle sert à enregistrer des vidéos de sports extrêmes ou de plongée ou encore des exploits sportifs. En ce moment, beaucoup de conducteurs utilisent cette GoPro comme une caméra embarquée dans son véhicule.

Ses avantages

gopro voitureCertes, n’étant pas conçue spécialement pour assurer le rôle de caméra embarquée, la GoPro voiture présente tout de même des avantages.

  • Pas d’encombrement : Le véritable atout d’une GoPro est sa petite taille. Elle peut se placer n’importe où dans le véhicule. Que ce soit sur le pare-brise, sur le tableau de bord ou à d’autres emplacements, aucun encombrement n’aura lieu.

    De plus, elle est alimentée par une batterie, un câble d’alimentation n’est donc pas requis. Ainsi pas du tout d’encombrement et pas besoin de dissimuler ce dernier.

  • La qualité d’image: Une GoPro est dotée d’une excellente qualité d’image, du moins les versions les plus récentes. Cette qualité peut atteindre une résolution 4K à 30 images par seconde. Mais aussi, elle peut enregistrer en Full HD avec une résolution de 1080p à 120 images par seconde.

Ses inconvénients

La GoPro, n’étant pas destinée à filmer la route, présente plusieurs inconvénients.

  • Manque de fonctionnalités par rapport à la dashcam : Une dashcam se met en marche automatiquement lorsque la voiture démarre. Une GoPro n’en est pas capable. Avec cette dernière, il est nécessaire de la démarrer manuellement pour qu’elle enregistre.

    En stationnement, la dashcam bascule directement en mode parking. L’action cam n’est pas dotée de cette fonctionnalité. Néanmoins, si elle n’est pas éteinte, elle enregistrera tout même en l’absence de mouvements anormaux autour du véhicule.

    Une troisième fonctionnalité qui n’est pas présente dans une GoPro est le G-sensor (ou accéléromètre). Elle ne verrouille donc pas les vidéos lorsqu’il y a choc, mais elle les enregistre quand même.

  • Une autonomie limitée : Une GoPro est alimentée à l’aide d’une batterie qui lui est intégrée. Cette dernière est bien sur limite. Concrètement, son autonomie se situe entre 1 h 30 mn et 2 h 30 mn. Cette autonomie dépend bien évidemment de la qualité de la vidéo choisie. Une GoPro est conçue pour filmer ponctuellement et non à longue durée.

    Pour remédier à ce problème, il est toujours nécessaire de s’équiper de batteries de rechange. Ou encore se munir d’un chargeur ou d’un adaptateur USB 12 V.

  • Une caméra nomade : L’action cam est destinée à être une caméra nomade. Sa petite taille lui confère tout à fait cette caractéristique. Or, la caméra embarquée d’une voiture doit être fixe. A chaque utilisation de la GoPro, il faut toujours passer par les étapes de son installation. Il s’agit de la fixer, ensuite l’alimenter (si nécessaire) et enfin de la mettre en marche.
  • Un prix assez important : La GoPro est une action cam et par conséquent elle est dotée de plusieurs fonctionnalités. Ces dernières n’ont rien à avoir avec celles d’une caméra embarquée. Qui dit plusieurs fonctionnalités dit prix conséquent. En effet, plus une caméra détient nombreuses fonctionnalités, plus son prix est important. La GoPro est donc plus chère qu’une dashcam.

    En plus de cela, avoir une GoPro fixée dans sa voiture n’est jamais à l’abri des voleurs. Son prix étant élevé, elle attire plus d’un malfrat qui pense que déverrouiller une porte fermée en vaut la peine.

  • Ne supporte pas la chaleur : GoPro et chaleur ne vont pas du tout ensemble. Elle est robuste, mais ne supporte pas les températures extrêmes. Exposer une action cam à une forte chaleur est synonyme de la détruire. Cette non tolérance lui est conférée par sa batterie. Cette dernière est en lithium (connue pour surchauffer facilement). Et atteignant une certaine température (125 °C), la GoPro s’éteindra automatiquement. Garer une voiture au chaud avec une GoPro fixée dedans n’est pas du tout une bonne idée.
  • Manque de stabilité : Une GoPro est réputée pour son manque, voire même son absence de stabilité. Filmer avec une action cam en le tenant avec les mains n’est pas du tout envisageable. Utiliser un trépied ou une perche est souvent nécessaire, mais ne résout pas vraiment ce problème de stabilité. Les images, même en très bonne qualité, peuvent comporter des vibrations.
Dashcam ou GoPro ? Avantages et inconvénients des deux solutions
5 (100%) 1 vote